Inuvik – Tuktoyaktuk – La fin de l’autoroute Dempster

Cet article est également disponible en : Anglais

Dempster Highway Just Before Inuvik

Inuvik – Tuktoyaktuk – La fin de l’autoroute Dempster

Inuvik est dans les Territoires du Nord-Ouest and c’est là que l’autoroute s’arrête (pour le moment). Pendant l’été il est impossible d’aller plus loin par la route, mais pendant l’hiver on peut rouler sur la rivière, la route de glace pour atteindre le village de Tuktoyaktuk.

C’est un village d’environ 3500 habitants qui a tout ce dont on pourrait avoir besoin, avec un fort sentiment de communauté. C’est très amical. Une partie des habitants sont des travailleurs temporaires, à l’hôpital par example.
À cette époque de l’année, il y a 24h de soleil de soleil par jour … on s’habitue.

J’ai eu la chance de rencontrer l’amie d’une amie qui vit là-bas, et qui m’a présenté à quelques autres personnes. J’ai participé avec eux à la célébration du solstice d’été, la fête des aborigènes. Il y avait des dances traditionnelles avec percussions et de la nourritures gratuites (poisson, burgers et hot-dogs).
Nous avons aussi été à une loterie de viande dans le bar Le Legion, où mon ami a gagné assez de viande pour faire un BBQ le soir même pour 7-8 personnes!

J’ai fait la randonnée appelé « Midnight Sun » (Soleil de Minuit) qui part du village jusqu’à un lac … très décevant. Ce n’était rien d’autre qu’un chemin boueux à travers des champs, sans aucune vue intéressante et infesté de moustiques. Nous nous sommes arrêté lorsque nous avons vu le lac, ce qui état presque la fin de la randonnée.

Pendant que j’étais là-bas, j’ai fait le tour touristique jusqu’à Tuktoyaktuk, organisé par Tundra North Tour (anciennement Up North):

  • Aller en bateau jusqu’à Tuk (4-5h)
  • Pic-nic et visite de Tuk (1-2h)
  • Retour à Inuvik en avion (30 min)

C’est cher et même si je ne regrette pas l’avoir fait, j’ai été un peu déçu:
Je m’attendais à avoir plus d’information sur la culture locale pendant le trajet en bateau ainsi que pendant la visite de Tuk. Pendant le trajet en bateau, nous avons fait 3-4 stop, sur l’eau ou sur terre, dont un à un camp de chasse de baleine (toujours utilisé), ce qui était probablement le plus intéressant.

Ce qui est à voir à Tuk est la culture locale, les pingos and le « congélateur sous-terrain »:

  • Le « congélateur sous-terrain » est une cave ou une grotte creusé dans le pergélisol pour conserver la nourriture à une température constance en dessous de zéro. Il a été fermé aux touristes pour des raisons d’assurance et de sécurité.
  • Un pingo est une déformation du pergélisol qui sort de terre et créé une petite colline. J’ai été un peu choqué que le guide en nous montrant le Pingo de loin ainsi que la route pour y aller, est parti dans une autre direction en nous disant « Le gouvernement a gaspillé son argent en créant cette route, personne n’y va! ».
  • Et pour la culture locale, nous avons toutes la visite assis dans un van, avec seulement 3-4 stops, à conduire dans le village et écouter le guide. Malheureusement pour moi, j’étais assis au fond et n’entendais presque rien de ce qu’il disais, et j’étais trop fatigué pour me plaindre. 🙂

Photos – Inuvik

Photos – Tuktoyaktuk Tour

Jérôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *