Saskatchewan – Parc National des Prairies

Cet article est également disponible en : Anglais

Saskatchewan – Parc National des Prairies

22 Juillet

Je me suis réveillé en sursaut, j’ai cru que je bloquais l’entrée du champ à engin agricole, mais c’était juste un camion bruyant qui passait devant moi. Il était relativement tôt, mais je ne me suis pas rendormi. J’ai déjeuné rapidement et j’ai repris la route. Pendant une pause, j’ai parlé avec une amie qui habite à Saskatoon et elle m’a convaincu d’aller visiter le parc national des Prairies (Grasslands).

La particularité de ce parc est qu’il est séparé en deux zones distantes de 160 km l’une de l’autre. J’arrivais de l’est, j’ai donc commencé par chercher des informations ou un centre d’accueil de ce côté. De mauvaises décisions et de mauvaises indications, m’ont fait rouler 100 km pour de trouver que des brochures du parc … les mêmes que j’avais sur Internet. 🙁

Après ça, j’ai roulé jusqu’au côté ouest du parc, où j’ai trouvé le centre d’interprétation du parc, dans le village de Val Marie. Je suis arrivé vers 16h ce qui était un peu tard pour visiter le parc. Je suis resté au village et j’en ai profité pour skyper avec une amie et me promener un peu aux alentours. Le village était assez désert et toutes les rues n’étaient pas bitumées. Je me suis garé un peu au hasard pour passer la nuit.

23 Juillet

Coucher tôt, réveiller tôt … mais 6h c’est trop tôt ! Et comme il ne faisait pas beau, je me suis rendormi jusqu’à 9h. De 10h à midi, je me suis posé au café/musée/bibliothèque du village. J’ai pu recharger mes appareils et envoyer quelques photos. C’est seulement après que je suis parti dans le parc.

Il est très grand et comme son nom l’indique c’est seulement une grande prairie. Il n’y a pas grand-chose à faire à pied, une dizaine de promenades et randonnées au plus, et la plupart sont courtes et faciles. L’itinéraire recommandé est une boucle découverte de 80 km à faire en voiture avec des arrêts à certains panneaux d’information. Ils décrivent tour à tour la faune et la flore ou quelques aspects historiques de la région. Je me suis arrêté vers 14h pour manger au camping « Frenchman Valley ». Le temps n’a cessé de s’améliorer pendant la journée et vers 18h, il faisait beau et chaud. Sur ces 80 km, j’ai pu observer de nombreux « chien de prairies », un ou deux bisons. Il y avait aussi un avertissement pour les serpents à sonnette … mais dans le but de les protéger eux, pour que les conducteurs ne les écrasent pas. C’est une espèce protégée du parc.

Au final seuls 35 km des 80 sont réellement dans le parc et méritent de s’y attarder, mais je ne crois pas que l’on puisse faire le parcours en sens inverse ou faire demi-tour quand on le veut.

Après cette boucle, j’ai terminé la journée par une petite randonnée de 5 km, « 70 Mile Butte ». Sur le même site, il y en a également une autre, encore plus courte « Eagle Butte ». Le début du sentier est partagé par les deux randonnées, puis on arrive à une intersection indiquant la direction de « 70 Mile Butte ». Au sommet il y a en récompense une belle vue sur les plaines et collines environnantes. J’ai fait une petite sieste au sommet et je suis redescendu.

Ma prochaine destination : le village de Sceptre pour voir les dunes, « The Great Sand Hills ».

http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/sk/grasslands/index.aspx

Jérôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *