Whitehorse (Yukon) à Drumheller (Alberta)

Cet article est également disponible en : Anglais

Mountain Liard River

Le 9 juillet, après ma dernière randonnée au Yukon (Grizzly Lake), j’ai repris la route jusqu’à Whitehorse. J’ai fini la randonnée vers 20h et je suis arrivé à Whitehorse vers 6h du matin. J’ai passé environ 2 jours à Whitehorse avant de partir vers Drumheller, 2300 km plus loin.

Le 12 juillet j’ai roulé jusqu’à Watson Lake où j’ai laissé ma trace dans « la forêt de panneaux ».

Watson Lake Sign Forest

Le 13 juillet j’ai été jusqu’à Fort Saint-John.
En chemin, je me suis permis un stop relaxation à « Liard Hot Springs ». Contrairement aux autres sources d’eaux chaudes où j’ai été, Liard Hot Springs est toujours un bassin naturel, avec le minimum d’aménagement pour le confort et la sécurité du public. Il y a 2 bassins ; le premier, là où l’eau chaude arrive, est TRÈS chaud ! Je n’ai pas réussi à m’approcher de la source. La température devait probablement être supérieure à 50°C, mais elle descend doucement en s’éloignant de la source. Dans le second bassin une arrivée d’eau froide donne une température très agréable où l’on peut rester plus longtemps.
Après les sources, j’ai traversé le nord des Rocheuses. Ça a été une route tortueuse mais magnifique. Elle longe une rivière d’eau turquoise, entourée de pics montagneux. Peu après le lac Muncho, j’ai fait une sieste et à mon réveil un orage s’approchait. Ma route l’a contourné, mais j’ai quand même eu de la grosse pluie pendant plusieurs heures.

Le 14 juillet, j’ai atteint Red Deer, 1h30 après Edmonton en direction de Calgary.
Sur la route je me suis juste arrêté pour manger, me reposer et prendre de l’information à l’office du tourisme de Lake View. J’ai décidé de ne pas visiter Edmonton ; j’y suis arrivé à la tombée de la nuit et je me suis contenté de sillonner la ville en voiture pour me faire une idée, et j’ai poursuivi ma route jusqu’à Red Deer, à 150 km de Calgary.

Le 15 juillet je suis arrivé à Calgary et j’y suis resté jusqu’au 17. Une ancienne collègue m’a hébergé les 2 nuits et j’ai également retrouvé une amie rencontrée à Vancouver. J’ai profité d’être dans une grande ville pour faire l’entretien de la voiture, j’en suis déjà à plus de 7300 km. Malheureusement de je n’ai pas de photos de Calgary : j’ai fait des repérages la première journée en me promenant tout seul en ville, et le lendemain il s’est mis à pleuvoir ce qui m’a découragé … pour une fois que je ne dormais pas dans ma voiture!
Mais je peux dire que j’ai trouvé le centre ville agréable, plus aéré que Vancouver. Bien sur, il n’y a pas la plage, mais il y a plus de zones piétonnes.

Le 17 juillet, après une bonne douche et un bon café (ça a été très rare pendant mon voyage !), je suis remonté dans ma voiture, direction Drumheller et les « Badlands » (Mauvaises Terres) de l’Alberta.
La ville de Drumheller est la capitale des Badlands, zone géographique où l’on trouve de nombreux canyons et autres formations rocheuses étranges. C’est aussi une région très argileuse qui a conservée beaucoup de fossiles. Drumheller est donc aussi la capitale des dinosaures, comme en témoigne le T-Rex géant de l’office du tourisme (le plus grand dinosaure du monde).

La ville en tant que telle, n’a aucun attrait, mais est plutôt un point de chute pour les sites touristiques de la régions. La seule attraction reste les statues de dinosaures disséminées à travers la ville. Elles sont les vestiges du parc préhistorique aujourd’hui fermé. Mais au moins, il y a un Wal-Mart où j’ai pu dormir !

La ville a aussi un passé minier et a un mémorial pour honorer les morts accidentelles.

Drumheller Memorial

Jérôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *